Back to home
Bien-être, Disney, Disneyland Paris, Lifestyle, Sport

J’ai fait le semi-marathon de Disneyland Paris toute seule !

À la base nous étions deux inscrits au semi-marathon de Disneyland Paris, mais mon idiot de copain – je t’aime quand même va – s’est blessé une semaine avant le top départ de la course.

« Qu’est-ce qu’on fait ? Je ne le fais plus ? Je ne vais pas y arriver toute seule ! Mais je ne peux pas rater ça… »

Parce que oui – détail ô combien important – ce n’était pas n’importe quel semi-marathon, c’était le premier semi-marathon de Disneyland Paris. Au programme 21,1km de course dans le parc et ses environs déguisés en Minnie et Mickey avec des pauses photos avec des personnages et des animations, le fun quoi ! Mais toute seule, ça devenait tout de suite beaucoup moins drôle… Plus de déguisement de couple, plus de coéquipier pour t’encourager, plus personne pour te prendre en photo devant le château en tenue de sport, snif.

Après quelques jours de réflexion – et aussi parce que trains, hôtel et dossards étaient payés – je suis partie. J’étais à Paris depuis quelques jours, tenue de sport dans ma valise, surexcitée et mortifiée à l’idée de prendre le départ de la course. Et puis dimanche 25 septembre est arrivé. 6h30, j’étais dans mon SAS à quelques mètres de la ligne de départ, seule.

L’entrainement

Flashback. Je ne suis pas une grande runneuse. Il y a encore 3 ans je courais 300 mètres avant de faire une crise d’asthme. Je me suis mise à courir petit à petit, plus ou moins – surtout moins – régulièrement des séances courtes de 30 minutes. Puis j’ai fait quelques courses : 5 km pour la Color Me Rad, 13 km pour le Mud Day… 4 mois avant le semi-marathon, mon programme était prêt : entrainement 3 fois par semaine pour arriver à faire des séances faciles de 10 km les trois dernières semaines. Pas loupé, trois mois avant la course je me blesse au roller derby. J’ai donc commencé mon entrainement pour le semi-marathon 1 mois avant la course sans avoir couru plus de 10 km et dans la souffrance.

Vous comprenez maintenant ma panique à l’idée de faire ce semi-marathon toute seule !?

Mais j’étais sur la ligne de départ, prête – ou pas – à me lancer pour 21,1km seule avec ma motivation. Le Jules était là, dans les spectateurs prêts à attendre plus de trois heures en se demandant si je n’étais pas en train de mourir entre l’attraction Crush’s Coaster et Blanche-neige. Il avait ce sourire d’encouragement qui me disait « allez tu vas y arriver » alors que ma motivation était en train de faire ses valises, prête à partir en courant, elle.

Le déroulement du semi-marathon de Disneyland Paris

Je suis allée retirer mon dossard la veille de la course à la Disney Event Arena à Disney Village : mon départ se ferait dans le SAS C. Un livret explicatif de la course présent dans le pack que j’ai retiré m’explique que je devais me présenter dans mon SAS à maximum 6h30 pour un départ à 7h. Sauf que lorsque vous êtes dans le SAS C et que la course compte environ 11 000 coureurs, votre départ n’est pas vraiment à 7h.

Sport | J'ai fait le semi-marathon de Disneyland Paris toute seule !

J’ai attendu patiemment le départ de ma vague qui eut lieu aux environs de 7h50 : je dois avouer que j’ai eu un peu froid pendant cette bonne heure d’attente mais les équipes bénévoles Disney distribuaient des couvertures de survie et les animateurs de la course tentaient de nous tenir au chaud en nous faisant faire des échauffements.

Sport | J'ai fait le semi-marathon de Disneyland Paris toute seule !

3, 2, 1 GO ! La course était lancée. Le parcours passait tout d’abord par Walt Disney Studio : j’ai été ravie d’être encouragée par des ami(e)s et anciens collègues Castmember (coucou si vous passez par là). Puis détour par le parc principal Disneyland Paris avant de nous diriger dans les backstages après avoir dépassé le kilomètre 5 ! Oui, oui la course passait ensuite par l’autre côté du miroir de Disneyland Paris : les coulisses. Je connaissais déjà ces endroits ayant travaillé à Disneyland Paris mais je pense que pour un visiteur fan de Disney ce doit être tellement excitant d’en découvrir plus sur le parc. Puis venait la partie que je redoutais le plus, au kilomètre 7 nous étions désormais dans la campagne environnante du parc Disney : plus de décor féerique pour te booster, plus de Castmember pour t’encourager…

Mais c’était sans compter sur la solidarité entre coureurs ainsi que les bénévoles et les habitants des environs qui s’étaient placés sur le long du parcours et qui criaient et agitaient des pancartes d’encouragement ! Mon rythme de course a commencé à ralentir au kilomètre 10 puis j’ai fini par marcher sur 1,5 km avant de reprendre la course avec un rythme beaucoup moins dynamique qu’au départ… Au kilomètre 17, nous revenions enfin dans le « complexe Disney » par l’hôtel Santa Fé, puis l’hôtel Cheyenne : en voyant la pancarte kilomètre 19 j’étais reboostée – et je voulais tellement en finir – que j’ai réaccéléré le pas. Les derniers kilomètres nous ont menés à faire le tour du lac avant de passer par l’allée centrale de Disney Village.

Puis c’était la délivrance, le kilomètre 21 : la ligne d’arrivée. J’y étais arrivée, j’avais terminé le semi-marathon de Disneyland Paris ! J’avoue j’ai versé ma petite larme qui était un mélange de fatigue, de joie et de fierté au moment de la remise de la médaille et des retrouvailles avec mon amoureux.

Mon objectif en prenant le départ de cette course était de la finir, je n’avais pas spécialement d’objectif de temps. Vu mon rythme aux entrainements, je pouvais espérer la faire en 3h30 et j’ai fait un tout petit mieux puisque je l’ai fini en 3h17 ! On notera que mon appli Nike Running Club + à comptabiliser 22,84 km au lieu de 21,1 km… et apparemment je ne suis pas la seule dans ce cas : le parcours était-il plus long ou est-ce un bug ? On ne saura jamais je pense.

Sport | J'ai fait le semi-marathon de Disneyland Paris toute seule ! Sport | J'ai fait le semi-marathon de Disneyland Paris toute seule !

Les animations sur le parcours

Plusieurs personnages étaient présents sur le parcours à l’intérieur des parcs, des personnages plus ou moins rares. Je ne me suis pas arrêté pour prendre de photos pour deux raisons : la première parce que j’étais seule et que je n’avais pas envie de la jouer « selfie ». La seconde parce qu’il aurait fallu que je m’arrête et patiente au moins 10 minutes avant que ce ne soit mon tour : j’avais peur de casser le peu de rythme que j’avais réussi à avoir et de finir ce semi-marathon en 5 heures.

Pour les parties extérieures du parc, il y avait différents types d’animations : des fanfares, des vieilles voitures, des acrobates cracheurs de feu, des cheerleaders… Côté spectateur le Jules a pu se placer sur la ligne de départ, sur Main Street – avec un bracelet dédié à l’évènement – au niveau des hôtels Disney et sur la ligne d’arrivée. Le parcours était également rythmé par des panneaux indiquant chaque kilomètre et des pauses rafraîchissement et nourriture.

Pour terminer Mickey, Minnie, Pluto ou Dingo en tenue de sport nous attendait à l’arrivée. J’aurais aimé être accueilli par Minnie ou Mickey mais j’ai eu Dingo ! Ce sera pour la prochaine fois ?

Et parce que les choses sont encore mieux en vidéo, voici un bon résumé du week-end publié par Disneyland Paris :

Le parc l’a déjà annoncé une seconde édition du semi-marathon de Disneyland Paris aura lieu en 2017 du 21 au 24 septembre ! Pensez-vous prendre le départ de l’une des courses ? La course de 5 kilomètres ? Ou le semi-marathon ? Moi en tout cas j’y serais et je tenterai bien la course des 5 kilomètres ET le semi-marathon… Affaire à suivre !

Retrouve-moi sur les réseaux sociaux : INSTAGRAM / TWITTER / FACEBOOK / PINTEREST / SNAPCHAT

 

0
By TheBrightSide, 30 septembre 2016
  • 14
14 Comments
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir des contenus exclusifs !
Mon instagram

@thebrside