DIY – Pot cassé

Posted on 2 min de lecture

Vous avez cassé un verre, une tasse, un pot et vous étiez sur le point de tout jeter à la poubelle ? STOP ! Dans certains cas, vous pouvez réutiliser tous ces morceaux pour réaliser un superbe DIY pot cassé. Pas besoin de beaucoup de matériel et en plus c’est un DIY écologique car on donne une seconde vie à cet objet pourtant prédestiné à finir à la benne.
Matériel DIY pot cassé

Diy pot cassé

La première étape va être le diagnostic : votre pot est-il recomposable ou est-il dans un état trop critique ? Plus vous aurez de morceaux, plus ce DIY va être long à réaliser. Gardez seulement les gros morceaux, débarrassez-vous des petits morceaux impossibles à recoller. Vous pouvez même laisser des trous sur la partie supérieure de votre pot pour donner un style géode. Pour ce DIY, j’ai acheté un pot en soldes à 2€ à H&M que j’ai cassé moi-même, mais le but de ce DIY reste bien de recycler un pot que vous avez cassé par inadvertance.

DIY pot cassé

Pour commencer on recolle à la colle forte les morceaux qui sont en dessous du pot. Ensuite, venez mélanger de la colle transparente avec des paillettes pour obtenir votre ciment pailleté. Et le DIY réside en une étape, très simple, qui est de mettre de la colle en abondance sur les parties à recoller pour que la colle dégouline sur l’extérieur du pot. À vous de voir la quantité de colle que vous souhaitez selon l’effet souhaité.

DIY pot cassé

Envie de conserver ce DIY ? – Télécharger la fiche récapitulative


 

Le point technique

Pour ce DIY je me suis beaucoup inspirée de la technique du kintsugi ! Mais qu’est-ce que le kintsugi ?

À l’origine, cette technique est apparu pour la première fois au Japon à la fin du xve siècle. Le shogun Ashikaga Yoshimasa avait renvoyé en Chine un bol de thé chinois cassé pour le faire réparer. Le bol de thé étant revenu au Japon réparé avec de vilaines agrafes métalliques, les artisans japonais ont donc cherché un moyen de rendre cette réparation plus esthétique : il n’était pas question de cacher la réparation mais de la mettre en avant en la magnifiant. Cette démarche a un côté très philosophique : le passé de l’objet et son histoire sont pris en compte.

DIY pot cassé - kintsugi

La technique utilisée fait partie des techniques traditionnelles utilisées par les artisans laqueurs japonais : ils utilisent de la laque d’or pour réparer les objets. Mais ils peuvent également utiliser de l’argent, la technique s’appellera donc gintsugi et s’ils utilisent une simple laque sans ajout métallique, on l’appellera urushi tsugi.

Après ce point historique et l’explication de cette technique, vous comprendrez que je me suis seulement inspirée de cette technique. En effet, le kintsugi est une réparation très délicate : on voit la réparation mais elle reste discrète et se fond dans la structure de base du récipient cassé. Pour mon DIY, j’ai décidé d’aller dans l’excès et de mettre beaucoup de colle pailleté afin d’avoir cet aspect dégoulinant, loin d’être aussi raffiné que la technique de base.

Canon ce DIY recyclage de pot cassé, non ? 

Retrouve-moi sur les réseaux sociaux : YOUTUBEINSTAGRAM / TWITTER / FACEBOOK / PINTEREST

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Comments
  • Laura’s Eden
    février 2, 2019

    Vraiment canon oui !
    J’adore l’idee de sauver sa vaisselle comme ça, et le résultat est très chouette !

  • With Emilie
    février 2, 2019

    Hello ! Vraiment trop sympa ! Je connaissais la technique kintsugi lais je n´avais jamais pensé à le faire moi même avec de la colle et des paillettes !
    Super idée !
    Des bisous

Previous
XO Hôtel à Paris
DIY – Pot cassé